P&P n°262 : Travail meurtri - Epuisement du vivant !

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Le magazine complet

  • Digitale
  • Papier
Effacer

Les articles au détail

1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00

Aucun article

Cette édition du magazine n’a pas été déclinée en articles

Description

A 18 ans on est frais comme un gardon et on repart avec un déambulateur en fin de carrière. Entre colère, révolte et résignation. Ce témoignage de Sylvana, caissière de 54 ans, illustre que l’épanouissement de l’être est supplanté
par l’usure, dans un contexte où la notion même de travail s’avère dénaturée, dégradée. Cette mise à mal, telle une meurtrissure, s’accompagne de l’épuisement des ressources humaines.

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité