Evolution de la CCN51

Mise en application de l’avenant de rénovation

Lorsque vous lirez ces lignes, vous aurez déjà perçu des salaires selon la convention rénovée, et vous serez peut-être un peu plus au clair.

D’autre part il est à espèrer, et sinon, il vous faut la réclamer, que la nouvelle Convention Collective a été mise à votre disposition sur le lieu de travail.
Je reviens cependant sur quelques généralités, dont j’avais déjà parlé dans ce bulletin, et sur internet.

Cette rénovation avait pour but la simplification de la classification des emplois: 400 emplois remplacés par une centaine de métiers, classés en une trentaine de regroupements de métiers, eux-mêmes répartis en 5 filières…

Je pense qu’à présent vous savez que les Psychologues sont mis dans la filière soignante, cadres de santé, et que leur fiche métier définit de façon assez satisfaisante leur travail « conçoit et met en oeuvre, au travers d’une démarche professinnelle propre…en collaboration », reconnaît leur statut de praticien-chercheur, et garantit l’existence d’un temps complémentaire.

Cette rénovation entraîne aussi un changement dans le mode de rénumération.il n’y a plus de grilles et des passages d’échelon, mais un coefficient défini au niveau de chaque métier.

Pour les Psychologues le coefficient retenu par la FEHAP est de 518. Attention au moment de la mise en place, de jeunes collègues n’atteignent pas ce coefficient, car le reclassement se fait sur deux ans pour des raisons budgétaires.

L’ancienneté est de 1% par an pendant 30 ans pour une carrière de 40ans, plus 1% par an pendant 20 ans comme cadres.

Ainsi sur votre fiche de reclassement vous pouvez voir x années d’ancienneté et une majoration spécifique, qui est cette indemnité de cadre.

La FEHAP n’a pas profité de cette rénovation pour augmenter les psychologues, tant s’en faut.

Car si les débuts de carrière sont un peu revalorisés: ainsi jusqu’en juin un débutant était embauché à 1668, 70 euros brut plus 137 ou 100,12 euros selon qu’il avait ou non des congés trimestriels, soit 1805,70 ou 1768,82 euros.; auxquels s’ajoutait une prime de 7,5% dite d’assiduité et de ponctualité versée soit mensuellement soit annuellement; à présent il sera
embauché à 518×4,151= 2135,20 toutes primes incluses,; s’ajouteront des éléments variables de 3 ou 5 % de la masse salariale, (toujours le prix des 9 jours de congés trimestriels à payer,) attribués après négociation et pouvant être soumis à abattement pou maladie ou …? risque de sorte de prime au mérite pour certains employeurs; soyez très vigilants.

Les carrières elles sont écrasées; et les salariés en fin de carrière actuellement ont tout juste leur maintien de salaire.

Revendications salariales

Vous trouverez ci-dessous la pétition qui circule et qu’il est toujours temps d’envoyer à Monsieur le Directeur de la FEHAP
179 rue Lourmel
75015 PARIS

ainsi qu’un court texte reprenant en quelque sorte l’historique de cette pétition et le soutien que lui apporte le SNP, et enfin la lettre que nous avons adressée aux permanents sociaux des cinq centrales syndicales qui nous représentent lors de négociations et sur le soutien desquels nous comptons.

CC 66 ET CC 51

Mise en garde: ceci n’est en aucun une attaque contre nos collègues de la CC 66; seulement nous appartenons à la même branche UNIFED, et de telles inégalités posent problème; des juristes pourraient d’ailleurs peut-être nous éclairer à ce sujet; en outre il est parfois question d’une seule convention (rumeur?), et il faudrait s’assurer que ce ne soit pas la plus défavorable qui soit retenue.

Dans la CC 51 des congé trimestriels pour certains, 9 jours au total, mais 2% en moins de salaire, et c’est tout; des jours ouvrables, autrement dit une semaine c’est 6 jours et non 5; quant aux salaires voici quelques détails:

  • début en CC 66: 2759 euros brut primes incluses
  • en CC 51: au maximum, avec prime de 5% si aucun retrait: 2257euros brut soit 500 euros de différence

Il faut 13 ans à un Psychologue de CC 51 pour avoir ce salaire de début de CC 66, et pendant ce temps, la différence persiste, 300 euros, 200 euros etc; ce n’est qu’au bout de trente ans de carrière qu’ils ne sont plus qu’à quelques euros près; la retraite se calculant sur 25 ans de carrière, il doit bien y avoir une incidence.

Je vous rappelle que ne voulant pas renouveler mon mandat c’est Sylvie Magnien qui a repris le flambeau et je l’en remercie; vous trouverez ses coordonnées et ses permanences à la page concernée.

Syndicalement M.J. Mandry

Pétition

Courrier à adresser à :
Monsieur le Directeur de la FEHAP
179 rue Lourmel
75015 PARIS

Le 23 mai 2003

A Monsieur le Directeur de la F.E.H.A.P.

Les psychologues se voient attribuer l’indice 518 dans la rénovation de la CC51. Cet indice ne correspond pas à notre qualification, notre formation, nos responsabilités.

Nous nous étonnons d’être si mal considéré. En effet, nous avons constaté, tant dans la filière santé que dans la filière administrative, que des métiers à niveau d’étude inférieur débutaient à un indice supérieur au notre.

Nous revendiquons un indice qui tienne compte :

  • de notre qualification universitaire, à savoir le Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (bac+5) qui est indispensable à l’embauche et à l’exercice de la profession,
  • de la spécificité de note discipline,
  • de notre statut de cadre,
  • de nos responsabilités tant auprès des patients qu’auprès des équipes,
  • et de l’exigence de la mise à jour continuelle de nos connaissances.

Nous vous demandons de prendre en compte ces arguments pour la révision de cet indice. Nous demandons un coefficient de départ égal à 800.
Veuillez agréer Monsieur le Directeur l’expression de nos sincères salutations.

Collège des Psychologues de la Fondation Bon Sauveur d’Albi

Soutien du SNP

Dès le mois de novembre 2001, alors que nous avions été alerté sur les négociations en cours dans la CC51, nous avions demandé une augmentation de salaire pour les Psychologues régis par cette convention, dans le sens d’une reconnaissance de notre niveau d’études, de compétences et de responsabilités, et d’un alignement sur la CC66 (cf l’argumentaire
d’alors); les négociations à ce sujet n’avaient pas abouti; (vous savez que par contre nous avons sauvé le temps complémentaire et fait reconnaître notre statut de praticien chercheur.)

En novembre 2002, nous avons à la suite d’un Collège de Psychologues de l’Ain,qui en avait pris l’initiative, diffusé une pétition, et écrit aux permanents santé-sociaux et aux négociateurs des centrales syndicales, pour leur adresser à nouveau nos revendications; puisque ce sont eux qui nous représentent dans les négociations avec la FEHAP.

Nous vous avions aussi appelé à vous mobiliser.

A présent, à la suite de la campagne du collège des Psychologues d’Albi, c’est l’ensemble de la profession qui réagit.

le SNP soutient cette démarche, tout en continuant son travail vers les instances syndicales nationales et en intersyndicale.

Plus que jamais l’appui de tous est nécessaire, et nous vous engageons à signer et envoyer la pétition, et à contacter vos délégués syndicaux, voire les représentants santé-sociaux des centrales de votre département, afin que l’information remonte.

S.Magnien responsable commission sectorielle CC51 et M.J.Mandry suppléante

Lettre

Sylvie Magnien
responsable commission sectorielle CC51
Marie-José Mandry
suppléante

à Monsieur
permanent secteur santé social
et Monsieur ou Madame
négociateur pour la CC51

Madame, Monsieur,

Dès le mois de novembre 2001 nous vous avions alerté au sujet des salaires des Psychologues dans la CC51, salaires qui sont en inadéquation avec notre niveau d’études (3° cycle universitaire), de compétences, et de responsabilités.
Vos négociations à ce sujet n’ont malheureusement pu alors aboutir.

En novembre 2002, nous vous avons fait part à nouveau de nos revendications à ce sujet, et informé de la diffusion d’une pétition, demandant un réajustement de l’indice des Psychologues; dans le même temps, nous avons appelé nos collègues à la mobilisation.
(ici pour la CGT, ajouter: vous avez bien voulu nous répondre, et nous savons que vous soutenez notre action,travaillée en commun en intersyndicale)

A présent la protestation prend de l¹ampleur, et c¹est l’ensemble des Psychologues salariés de la CC51 qui réagit, et que nous soutenons.

Nous vous demandons en conséquence de bien vouloir défendre nos revendications légitimes, et comptons sur votre appui, pour négocier au mieux le relèvement de l¹indice attribué aux Psychologues dans la CC51,dans le souci, à la fois de reconnaître notre niveau d’études, de compétences, et de responsabilités, et de ne pas accepter les différences énormes de salaires qui existent entre psychologues salariés dans la CC66 et dans la CC51 (600 euros dès le départ, et encore 200 euros après 18 ans d’ancienneté); et entre cadres de la 51: exemple pharmacien indice 937.

Pour les Psychologues 715 serait le minimum, mais 800 nous semblerait correct.

Nous ne doutons pas qu’une nouvelle fois une coopération fructueuse s’établira entre nous et vous prions d’agréer, Monsieur, Madame, l’assurance de nos sentiments syndicaux les meilleurs.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité