Tract pour mobilisations du 29 septembre

Tract pour mobilisations du 29 septembre

Soucieux d’assurer les meilleures interventions auprès de la population, les psychologues se sont opposés aux récents dispositifs mis en place par le gouvernement, en particulier le dispositif MonPsy. Celui-ci vante le remboursement de 8 séances d’ « accompagnement psychologique » par adressage d’un médecin. Bien que la profession soutienne la reconnaissance du soin psychique en France, ce dispositif vient en substitution de lieux d’accueil et de soins jusque-là gratuits et accessibles. Le dispositif MonPsy s’avère un pis-aller réduisant dans les faits les possibilités de soins psychologiques, ne garantissant pas l’accès à toute personne quelle que soit la souffrance en jeu, et n’assurant pas la qualification du psychologue. Il complexifie le parcours de soins du patient en multipliant les intermédiaires ; il ne s’adapte pas aux spécificités du soin psychique qui ne se résume pas à un nombre de séances.

Pour ces motifs le Syndicat National des Psychologues revendique les points suivants et prend des positions :

  • Refuse les interventions bradées,avec des méthodes imposées,dans des délais inadaptés, que propose le dispositif
  • MonPSY, dispositif-leurre, qui ne garantit pas la qualité de l’intervention psychologique, ne répond pas aux mal-être et souffrances de la population, ne couvre pas les besoins.
  • Lutte pour l’accès direct pour tous à des interventions de qualité.
  • S’oppose à une psychologie à deux vitesses selon les moyens de la population.
  • Refuse une psychologie d’Etat à bas coût qui disqualifie et paupérise les psychologues libéraux,tout en médicalisant la souffrance psychique.
  • Revendique le recrutement et la revalorisation de l’emploi des psychologues dans les institutions d’accueil, de soins et de prévention destinée au public, notamment en psychiatrie, et garantissant l’accès au soin psychique dans dans la singularité des situations.
  • S’oppose à la déstructuration et au démantèlement des institutions publiques ou privées financées par la solidarité nationale. Il défend l’accès au soin pour tous et sans condition.
  • Lutte contre la paupérisation et la précarisation des psychologues.
  • Propose un allongement de leur formation professionnalisante au niveau doctoral pour garantir au public une qualification actualisée de haut niveau.
Le Syndicat National des Psychologues invite la population et les collègues à soutenir le SNP dans cette lutte pour la protection du public et de la profession.