Face à la mobilisation le directeur de la PJJ revient à la raison !

Les organisations professionnelles de la PJJ réunies en intersyndicale pour combattre le projet de mise en place d’une expérimentation en Seine St Denis (bis repetita cf. notre tract commun) ont été reçues par le directeur de la PJJ le 14 septembre à 17 heures.

Monsieur CABOURDIN, détenteur de premières statistiques des incidents sur le territoire et plus particulièrement à la lumière du recensement effectué par la DIR Ile de France  reconnait que PANTIN n’est pas forcément le lieu adéquat pour cette expérimentation.

Mieux : le directeur de la PJJ choisit de donner le temps au groupe de travail pour transmettre ses premières conclusions. Il décidera alors de la mise en œuvre ou pas d’une expérimentation de ce type.

Revenant donc à plus de sagesse, l’administration retire le projet soumis par la DIR Ile de France le 02 août dernier.

Dans ce contexte, les travaux du groupe national de travail qui débutent le 16 septembre revêtent une importance capitale et il est essentiel que l’ensemble des points soumis à la réflexion puissent être examinés avant toute prise de décision !

La parole des organisations syndicales a enfin été prise au sérieux !

A l’avenir la DPJJ devra prendre le temps de la consultation des personnels avant de mettre en place des expérimentations hasardeuses.

Paris, le 15 septembre 2010

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité