L’inspecteur général de l’En réagit à la parution de l’arrêté sur le référentiel connaissances et compétences PsyEn

Le 1er mai 2017


A l'attention de tou.tes les collègues partenaires sociaux, universitaires, représentant.e.s des associations et sociétés savantes… qui ont participé directement ou indirectement aux travaux du Gt14, 

 

Bien qu'attendu au JO du 3 mai prochain, l'arrêté est sorti ce jour et je suis ravi de le partager avec vous tou.te.s. Après la parution le 2 février dernier du décret statutaire, nous parachevons "à bas bruit" la construction de cette innovation sociale qu'est la création de ce corps – et sa colonne vertébrale – attendus depuis… plus d'un demi-siècle !
La psychologie est une science du vivant, elle est donc elle-même vivante ! Sa place dans le service public d'éducation devait évoluer, elle le fait dans un climat de dialogue social qui aura permis de sortir de longues années d'un compromis insatisfaisant pour toutes les parties. Le temps fera son affaire des dernières "poches de résistances", s'il y en a encore !
J'en profite pour vous indiquer que la circulaire mission des PsyEn sera publiée au Boen du 4 mai prochain. Les derniers textes – Ors, indemnitaire, organisation de l'année de fonctionnaire stagiaire (stage, formation, titularisation) et évaluation (Ppcr) – sont également dans les circuits de signature et devraient être au rendez-vous dans les prochains jours. Dans une période qui s'annonce pour le moins incertaine à bien des égards, cette concrétisation témoigne de notre engagement collectif, ministre et son cabinet, agents de l'Etat et acteurs du système, à doter le système éducatif de nouvelles compétences au bénéfice du combat que nous menons
ensemble dans la lutte contre toutes les formes de discriminations et d'inégalités.
Par sa pugnacité à permettre la création du corps, quels que soient les obstacles qui se sont présentés, notre ministre a fait la démonstration que la volonté politique est plus forte que l'inertie d'une certaine technocratie attentiste si ce n'est rétrograde. Quant à son directeur de cabinet, il a orchestré avec calme et efficacité les enchaînements pour que tout cela se passe ainsi, donc au mieux. Je tiens devant vous, et je le crois en votre nom, à les en remercier chaleureusement.

 

Bien à vous tout.e.s,

 

Jean-Pierre Bellier
Inspecteur général, Mission PsyEn

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité