Le SNP refuse la prescription médicale des actes de psychologue

 

Suite à la diffusion par la CNAM du Morbihan d'un courrier à destination des psychologues, il a pu sembler à certains que le SNP cautionnait totalement cette expérimentation alors qu'il n'est qu'en lien avec la CNAM et qu'il est en désaccord avec les modalités de l'expérimentation et le tarif retenu. C'est pourquoi nous réaffirmons ici notre totale opposition à la prescription des actes des psychologues.

Comme nous le rappelions dans notre communiqué du 6 janvier dernier :

L'opposition du SNP à la prescription des actes des psychologues tient à la nature même de la profession :

Les psychologues exercent en responsabilité une profession libérale, ils décident eux-mêmes de leurs techniques et de la pertinence des actions thérapeutiques qu'ils entreprennent avec les personnes qui les consultent. S'ils collaborent avec d'autres professionnels, ils ne délèguent pas leur propre diagnostic, ni leur responsabilité dans la décision concernant les techniques thérapeutiques qu'ils mettent en œuvre dans le respect de règles déontologiques.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité