Rencontre de la commission Champ du travail du SNP à la DGT le mercredi 27 mai 2015

Le 27 mai dernier, la Commission Champ du Travail a été reçue par Mme Legrang-Jung de la sous-direction des conditions de travail, de la santé et de la sécurité au travail à la Direction Générale du Travail.

 

Cette rencontre avait pour objectifs de faire connaître le SNP et les spécificité de notre profession mais aussi de l’informer des difficultés rencontrées sur le terrain par les  psychologues quant  :

  • à la méconnaissance de la profession par les institutionnels (DIRECCTE, CARSAT, ANACT, DGT….)
  • au mésusage de la psychologie dans le secteur de la santé au travail,
  • à l’appropriation indue et dangereuse de nos concepts, pratiques et de notre champ d’exercice au détriment des travailleurs

 

Les demandes de la commission champ du travail ont été les suivantes :

  • informer clairement le public et les institutionnels ; faire connaître les professionnels que nous sommes, afin de favoriser l’emploi des psychologues et/ou faire appel à leurs compétences en tant qu’IPRP externes, mettre en place un service de conseil avec un psychologue du travail pour les entreprises de plus de 250 salariés
  • habiliter d’office les psychologues qui exercent dans ce champ en tant qu’IPRP
  • les intégrer d’office dans les réseaux d’experts RPS émanant des DIRECCTE
  • les associer à toutes les réflexions qui portent sur leurs domaines de compétences

 

Si nous regrettons  de n’avoir eu aucune réponse concrète  à nos demandes   au cours de ce premier rendez-vous, nous comptons poursuivre le dialogue,  afin que les travailleurs et les entreprises puissent avoir un accès directe aux professionnels que nous sommes, comme spécialistes de la prévention des risques psychosociaux, de l’amélioration des conditions de travail, de la protection de la santé mentale au travail, de la prévention des risques psychosociaux et du burn out ainsi que de la mise en œuvre de la qualité de vie au travail par la prévention primaire.

 

Lire le courrier envoyé à la suite de cette rencontre où nous proposons des corrections précises à apporter sur le guide de prévention du burn out.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité