La re-création des emplois de psychologues à Pôle-Emploi pour les collègues issus de l’AFPA

Bref résumé des interventions du SNP concernant l’accord d’adaptation du transfert de l’orientation à Pôle-Emploi

Le SNP est d’ores et déjà reconnu, auprès des instances (organisations syndicales, Directions, ministères) comme l’interlocuteur, pour ce qui concerne la profession de psychologue dans le secteur de l’emploi.

Rappel des revendications du SNP concernant le transfert des psychologues à Pôle-Emploi

– intégration des psychologues dans un emploi de psychologue, avec un accès par le titre avec inscription sur la liste Adeli,

– missions de psychologue notamment de prestation et non seulement de conception ou de pilotage de dispositifs

– approche globale des situations des publics notamment pour les usagers les plus en difficultés (à la différence d’une fonction de prescription),

– travail institutionnel avec les autres professionnels et les équipes,

– référence au code de déontologie,

– statut de cadre de conception et de prestation,

– une ligne managériale spécifique

Interventions de la commission champ du travail

Fin 2009 – fin mars :

Prise de contact SNP-psychochollectifs Afpa (groupes spontanés) concernant leur transfert ; recherche des données règlementaires ; courriers détaillés au Ministère et DG Pôle-Emploi demandant entrevues ; prise de contact avec les Centrales ;

22 avril :

Transmission des données règlementaires concernant l’indispensable statut cadre des psychologues lors de la journée de négociation partenaires sociaux – direction Pôle-Emploi.

5 mai :

Conférence téléphonique préparatoire à la réunion de négociation de l’accord et à l’audience du SNP au Cabinet du Ministère de l’emploi. Représentant du BN du SNU (1ère Organisation syndicale des salariés de Pôle-Emploi), psychologues adhérents et non adhérents du SNP, service orientation de Pôle-Emploi ;

6 mai :

Audience du SNP au Cabinet de Laurent Wauquiez; en parallèle 4ème réunion de concertation partenaires sociaux – Pôle-Emploi sur le projet d’accord ;

Lors de cette audience, nous avons rappelé nos revendications concernant le recrutement des psychologues (titre, statut) ainsi que les conditions de travail (autonomie, déontologie) à Pôle-Emploi.

D’autre part, a été évoqué le constat par les psychologues du travail en exercice de la concurrence croissante de professionnels non qualifiés mais « marchands de bonheurs » dans nos champs d’intervention, la concurrence déloyale (outils tests non étalonnés, concurrence sur la déontologie professionnelle) ou les difficultés majeures administratives et d’exercice dans le champ de la formation continue, de l’accompagnement professionnel des salariés et des demandeurs d’emploi. Tendances néfastes au regard des dérives sectaires et/ou violentes constatées en entreprises

Le Ministère nous a entendus et semble également avoir compris l’importance que nous attachions aux conditions permettant la recréation de l’identité professionnelle de psychologue à Pôle-Emploi.

Il nous a assuré que les prestations conduites par les psychologues devraient concernées l’orientation en cas de situations complexes des usagers au regard de la formation, avec le temps pour concevoir un projet et une logique de parcours. Que d’ailleurs les outils psychométriques avaient été transférés aussi. Point qui ne nous a pas trop rassuré, avec une impression de transfert « package » pour intégration à l’identique.

07 mai :

Conférence téléphonique de présentation des modifications de l’Accord par le SNU, adhérent CGT, plusieurs psychologues des psychochollectifs Lorraine, Paca, IDF, Nice, Franche-Comté, … (une trentaine de participants).

 

Le SNP est en attente des propositions de dates de réunion proposées par les interlocuteurs dédiés par la Direction Générale de Pôle-Emploi : Mme Blondel, Directrice des relations sociales ; M. Piquette, Directeur du Service de l’orientation et de la formation ; Mme Michel, Secrétaire générale auprès du Directeur général adjoint chargé des ressources humaines.

Réunions de concertation avec psycho-collectifs, SNU :

Afin d’être cohérents avec les mentions légales encadrant le Titre de psychologue et ses références à la formation initiale (généraliste de haut niveau), suivie ou non du qualificatif de sa spécialité, le SNP soutient l’appellation de la catégorie d’emploi utilisée : « psychologue ».

En référence à l’article 4 de la Loi sur l’orientation et la formation 2009 qui stipule le droit à une orientation de qualité, nous avons souligné, tout comme auprès du Ministère, le principe de prédominance de l’éthique et du juridique sur le technique (que ce soit l’informatique ou la psychométrique).

Pour ce faire, le SNP serait favorable à l’instauration d’une instance interne à Pôle-Emploi, adaptée pour accompagner la définition des missions, distinguer et faire distinguer ce qui relève de l’orientation, de l’aide à la décision, du recrutement et en concevoir les interfaces avec les compétences complémentaires à Pôle-Emploi.

Action suites :

Préparation de l’entrevue avec la DG de Pôle-Emploi, à solliciter avant le 22 juin 10, prochaine date de négociation concernant la convention collective. Ordre du jour proposé: la ligne managériale (fonctionnelle et hiérarchique), le déploiement de l’emploi de psychologue en filière professionnelle (fonctions réservées ou ouvertes aux psychologues en Titre et inscrits sur liste ADELI), les mesures d’équité à la mobilité.

 Affaires à suivre….donc.

 

 

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité