[Education nationale] Lettre à l’AFPEN suite au courrier reçu d’un collectif d’associations au sujet du programme de son Congrès 2013

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Lettre à l’AFPEN suite au courrier adressé le 15 mai 2013 par les associations collectif Egalited, Autisme France, Fédération Française des dys, UNAPEI, HyperSupers-TDAH-France, au sujet du programme du congrès de l’AFPEN 2013 à Nice.

Les psychologues de l’EN contribuent à la scolarisation de tous. Leur action vis à vis de celle des enfants à besoins particuliers est très importante et chacun sait que sans cette participation, beaucoup d’enfants handicapés auraient le plus grand mal à trouver leur place dans l’école de tous.

Très souvent encore, ces psychologues dits « scolaires » sont les premiers à alerter les parents sur la singularité de leur enfant ; ils les soutiennnent dans l’épreuve difficile de la reconnaissance de la différence et les accompagne dans cette découverte jusqu’aux lieux de diagnostic.

Non seulement ils évaluent les besoins et conditions d’accueil de ces enfants, contribuent aux projets et à la réalisation de leur inclusion mais ils les suivent aussi régulièrement en classe comme dans les cours de récréation dans leurs intéractions.

Non seulement leur compétence est à disposition des familles et des enfants, mais ils accompagnent et soutiennent aussi les enseignants et les équipes qui accueillent ces enfants, en les aidant à décrypter les comportements et à apporter des solutions adaptées permettant à chacun de progresser.

Parents, enfants, enseignants, mais aussi parfois les camarades de classe requièrent l’intervention des psychologues de l’Education nationale. Tout un autre pan de leur travail s’adresse à l’interrelationnel, à l’échange entre les diverses institutions, équipes de soins, équipes enseignantes, et familles.

Pour ce travail complexe et multiforme, les psychologues ont besoin de tous les apports de leur discipline, de toutes les théories qui les fondent, de toutes les méthodes et outils à leur disposition. On imaginerait difficilement un lobbying dictant à une autre profession, quelle qu’elle soit, les outils qu’elle doit utiliser en interdisant certains.

Aussi, le SNP dénonce une telle intrusion dans le Congrès de l’AFPEN comme dans tout autre colloque ou réunion de psychologues qui n’a pas vocation à devenir porte-paroles d’associations d’usagers.

Le 10 juin 2013

Annie Combet, secrétaire de la Commission Education nationale du SNP

Articles Récents

Nous suivre

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité