Vous êtes psychologue et vous faites partie d’un Comité de Protection des Personnes (CPP) dans le cadre de recherches bio-médicales ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans le collège 2 des Comités de Protection des Personnes (CPP)[1] dans le cadre de recherches bio-médicales un psychologue est requis mais rien n’est précisé sur son statut. De fait, dans certains CPP, c’est un universitaire en psychologie, non psychologue, qui siège.

Par ailleurs, dans le cadre des recherches bio-médicales, là où il fallait uniquement un médecin comme chercheur, depuis 1994 un psychologue peut être co-chercheur, mais là encore, rien n’est précisé quant à son véritable statut.

 

La loi Jardé qui a été votée en 2012 et doit encadrer de manière nouvelle les personnes impliquées dans des recherches bio-médicales et en sciences humaines, n’a pour l’instant pas de décrets. Or les psychologues y apparaissent.

 

Vous intervenez dans les CPP ou vous êtes co-chercheurs ?

Contactez-nous pour échanger ensemble sur notre rôle et voir comment nous pouvons peser et intervenir lorsqu’il s’agit des psychologues dans ces futurs décrets à paraître !

 

Pascal Le Maléfan

pascal.lemalefan@orange.fr

 

[1] Plus d’informations sur les CCP sur http://www.recherche-biomedicale.sante.gouv.fr/pro/comites/coordonnees.htm

Articles Récents

Nous suivre

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions. Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique de confidentialité