VIOLENCES INDICIBLES VERSUS SOUFFRANCES INVISIBLES

1,00

Description

La douleur physique est première sur la longue route de la reconnaissance des maux du travail. La souffrance psychique, elle, ne figure toujours pas dans un tableau des maladies professionnelles reconnues. Il faut se battre encore pour qu’elle soit prise en charge.
Tout se passe comme si on jouait à cache-cache avec les mots. Ne pas les prononcer pour ne pas les entendre et surtout ne pas voir les maux. La visibilité d’une lésion corporelle facilite la prise en compte de la douleur. L’immatérialité de la parole énonçant une souffrance invisible conditionne son abstraction. Sourd et aveugle, une nouvelle compétence au travail ?
(…)

La suite de l’article est disponible en téléchargement sur la boutique en ligne…

Auteur : L. LEROI-CAGNIART

Mots-Clefs : Violences ; Institution

(3 pages) Parution Juin 2018 in Psychologues & Psychologies n°256 « Violences 2.Les violences institutionnelles »