ANNONCER UNE MAUVAISE NOUVELLE, LES EN-JEUX DE LA RELATION MÉDECIN-PATIENT

1,00

Description

Une annonce diagnostique est souvent vécue comme un traumatisme pour le patient et/ou sa famille. Elle peut avoir une résonnance violente et entraîner des émotions et des mécanismes de défenses extrêmement puissants chez l’individu, tels qu’« un déni, une blessure narcissique, un sentiment de culpabilité, de honte, d’injustice, réactiver des traumatismes antérieurs, engendrer un repli sur soi… » [8]. Du côté du soignant, la difficulté principale est de savoir qu’il peut faire du mal alors que son rôle est de prendre soin.
Ces différents mouvements ne sont toutefois pas spécifiques à l’annonce diagnostique et peuvent aussi s’observer au moment d’annonces1 a priori anodines. Ces dernières sont souvent moins préparées et suscitent moins de vigilance de la part des médecins, alors qu’elles peuvent être tout aussi dévastatrices.
En tant que psychologues en pédiatrie, nous avons pris la décision de sensibiliser les étudiants en médecine (internes), intervenant dans nos services, aux enjeux psychiques des annonces de mauvaises nouvelles et de leur permettre d’acquérir des nouvelles compétences dans la manière de les réaliser auprès des enfants comme des parents.
(…)

La suite de l’article est disponible en téléchargement sur la boutique en ligne…

Auteur : A. CHALLAN BELVAL, L. ODERDA

Mots-Clefs : Hôpital ; MCO

(5 pages) Parution Octobre 2018 in Psychologues & Psychologies n°257 « Psychologue en terres médicales »