Mise en œuvre d’indemnités journalières pour les professionnels libéraux : enfin une avancée pour la protection sociale des psychologues indépendants

Mise en œuvre d’indemnités journalières pour les professionnels libéraux : enfin une avancée pour la protection sociale des psychologues indépendants

Le gouvernement a déposé un amendement au PLFSS 2021 ouvrant la possibilité, en cas d’arrêt maladie, d’un versement d’IJ aux libéraux. Rares sont les professionnels libéraux disposant d’une trésorerie suffisante leur permettant de faire face à plusieurs semaines ou mois sans revenu, et la situation est même catastrophique en cas d’installation récente. La crise sanitaire de la COVID 19 a mis en lumière cette réalité et les difficultés pour un grand nombre d’entre nous.
 
Nous sommes l’exception, les commerçants et les artisans disposent d’une indemnisation de leurs arrêts de travail. Ils connaissent une période de carence mais ils sont indemnisés. Pour nous, dans le régime social des indépendants aucune indemnité ! Nous avons beaucoup œuvré en étant en lien avec le Gouvernement et l’UNAPL pour dénoncer cette situation depuis mars 2020.
 
L’UNAPL, au regard de la situation épidémique actuelle, a demandé au Gouvernement d’agir en inscrivant un dispositif pérenne dans le PLFSS 2021. Les indemnités accordées dans le cadre de la crise sanitaire ont été salutaires et elles ont introduit un principe d’équité mais elles doivent se poursuivent. Cette demande a donc été entendue avec cet amendement et nous nous en réjouissons pour la profession.
 
Ce dispositif, en cas d’arrêt maladie, commun et obligatoire pour tous les libéraux affiliés à la CNAVPL (cas des psychologues) prévoit une indemnisation les 90 premiers jours. Il sera géré par les professions libérales. Sa mise en place sera effective au 1er juillet 2021.
 
Novembre 2020
La Commission Exercice Libéral