Les annonces des Assises de la Santé mentale : les soins psychologiques de qualité réservés aux riches !

Les annonces des Assises de la Santé mentale : les soins psychologiques de qualité réservés aux riches !

Suspension des négociations et appel au boycott

Le SNP a été plus qu’interloqué par les propos tenus par le Président de la République, à l’issue des Assises de la Santé mentale et de la psychiatrie, sur le projet de la généralisation du remboursement des consultations psychologiques.

  • Des soins psychologiques de qualité pour les riches !
  • Des soins psychologiques au rabais pour les plus pauvres !

Le chef de l’État a annoncé des modalités pratiques qui vont à l’encontre des négociations en cours et des éléments nécessaires pour que ces dispositifs fonctionnent à savoir l’absence de prescription médicale et une tarification des consultations adaptée au travail et aux spécificités de psychologues.

Immédiatement après la conférence de presse, le SNP a interpellé directement Emmanuel MACRON et Olivier VERAN pour leur signifier le mécontentement de notre organisation syndicale et de la profession sur ces annonces. Un échange de plusieurs minutes a ainsi eu lieu. Ils ont pondéré la déclaration : adressage au lieu de prescription, 30 euros la demi-heure et non la consultation. Nous attendons une déclaration officielle !

Nous déplorons que cette idée pertinente de remboursement s’enlise dans un besoin déplacé de préséance médicale.

Nous nous insurgeons contre la mise à mal des professionnels et la maltraitance des populations en souffrance.

En l’état, le SNP adopte les positionnements suivants :

  • Le boycott de la mesure généralisée de remboursement et le maintien du boycott pour l’ensemble des dispositifs déjà évoqués ;
  • La suspension de toute négociation avec le gouvernement ;
  • L’appel à toutes les organisations de psychologues pour des Etats Généraux de la psychologie