COMMUNIQUE SNP/FFPP du 8 avril 2020

COMMUNIQUE SNP/FFPP du 8 avril 2020

COVID-19 : Les Psychologues en « première ligne » face à la souffrance psychique

Devant les souffrances générées par les effets de la pandémie et du confinement, les organisations représentatives des Psychologues, le Syndicat National des Psychologues (SNP) et la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie (FFPP), demandent au gouvernement, au titre d’une protection et d’une prévention des professionnels et de la population : 

  • La création d’une Cellule Nationale d’écoute psychologique, coordonnant les diverses plateformes existantes, avec une vigilance quant au niveau de qualification des psychologues, appuyée sur la Charte signée par les organisations de psychologues.
  • L’intégration de représentants de la profession de psychologues dans les instances nationales de gestion de crise.

De la même manière que les aidants ne sont pas des soignants, les écoutants ne sont pas des psychologues : les uns ne peuvent se substituer aux autres. Il y a complémentarité entre des compétences de registres différents. Le soutien psychologique se doit d’être réalisé par des psychologues.

Ce plan d’écoute psychologique devrait pouvoir répondre à quatre objectifs principaux :

  • Garantir un soutien aux professionnels situés en première ligne (principalement les soignants), mais aussi aux autres professionnels confrontés à une implication nécessaire auprès de personnes malades, de personnes maintenues en institution (handicap, incarcération, protection de l’enfance, etc.) ou auprès du public.
  • S’assurer de la mise en œuvre de cellules de soutien dans les organisations employant des psychologues (santé, médico-psychologique, médico-social, éducation, entreprises, etc.) et de l’employabilité de ceux-ci dans ce contexte.
  • Offrir une ligne dédiée d’écoute psychologique au grand public. Un numéro vert national devrait permettre non seulement d’accéder directement aux psychologues pour la population, mais aussi de coordonner les offres de service.
  • S’assurer de l’accompagnement des effets post-traumatiques au sortir de cette crise sanitaire.

Les dispositifs peuvent être de trois ordres :

– interventions présentielles auprès des équipes soignantes, des professionnels et personnes concernées ;

– téléconsultations tant pour les professionnels de seconde ligne (secteur médico-social, social, justice…) que pour la population ;

– renvois vers des psychologues de proximité ou vers les services de psychiatrie ou les CUMP.

La capacité à répondre dès maintenant de façon coordonnée et structurée est une nécessité pour traiter les situations de désarroi et de souffrance repérées. C’est la condition indispensable d’anticipation de la prise en charge des effets post-traumatiques de la présente crise. La FFPP et le SNP soulignent l’urgence de la mise en place de tels dispositifs et rappellent le rôle majeur des psychologues.

FFPP

Contact Presse :

copresidents.ffpp@gmail.com

Gladys Mondière        &        Benoît Schneider

06 47 75 79 12                       06 85 11 38 36

SNP

Contact Presse :

Annie Combet snp_sg@psychologues.org

Patrick Ange Raoult 06 07 90 90 74