BOYCOTT DE L’EXTENSION DU DISPOSITIF  « Ecout’Emoi »

BOYCOTT DE L’EXTENSION DU DISPOSITIF « Ecout’Emoi »

Le dispositif « Ecout’Emoi », initialement en expérimentation pendant 3 ans dans les régions Ile de France, Pays de la Loire et Grand Est, a pour but de donner accès aux jeunes de 11 à 21 ans à des consultations psychologiques. Il a d’abord été limité à 500 jeunes par région.

Figurent, toujours en bonne place, les deux éléments problématiques déjà largement rejetés par le SNP et par l’ensemble de la profession : la prescription médicale et la sous-tarification des consultations.

Malgré l’opposition vive des organisations professionnelles, dont le SNP, le gouvernement persiste et signe en publiant un arrêté pour étendre le dispositif « Ecout’Emoi » aux régions suivantes :

– Ile de France : Yvelines, Val d’Oise et Seine-Saint-Denis

– Grand Est : Haut-Rhin, Meuse, Vosges, Ardennes, Meurthe-et-Moselle, du Bas-Rhin, de l’Aube, de la Moselle, de la Marne et de la Haute-Marne

– Pays de la Loire : Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Sarthe

– Nouvelle-Aquitaine : Pyrénées-Atlantiques, Gironde et Vienne

– Occitanie : Gard et Tarn-et-Garonne

– Bourgogne-Franche-Comté : Côte-d’Or et Haute-Saône

Par ailleurs, l’arrêté étend le dispositif aux enfants de 6 à 11 ans.

Le SNP appelle à ne pas participer à l’ensemble de ces dispositifs délétères tant pour les patients que pour les professionnels et actés sans réelle concertation avec les organisations professionnelles représentatives !