Conventions collectives : Actualités récentes

[publié le 12/05/2017]

Lu sur le net : Les directeurs d'EPHAD dénoncent une véritable cacophonie dans les financements des départements

La commission Conventions collectives du Snp* s’intéresse à tous les champs du secteur conventionné, associatif ou à but lucratif.

Les Epahd (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont des lieux où des psychologues peuvent trouver des postes, dans un contexte général peu porteur pour notre profession. Le nombre grandissant de personnes âgées ayant besoin d’une prise en charge à plein temps laisse penser que de nombreux postes seront encore à pourvoir… mais là aussi les contraintes budgétaires et gestionnaires rendent le travail difficile.

Il y a quelques semaines, le site Localtis, quotidien d’informations sur les politiques publiques conduites par l'État et les collectivités locales (géré par la Caisse des Dépôts) publiait cette information que nous relayons car elle rejoint les préoccupations et alarmes de notre commission.

 

 

Les directeurs d'Ehpad dénoncent une « véritable cacophonie » dans les financements des départements

 

Coup sur coup, les deux associations de directeurs d'Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) s'en prennent à la politique des départements en direction des personnes âgées. Ces interventions […] rejoignent aussi les protestations exprimées par d'autres acteurs à vocation plus générale, comme la Fédération hospitalière de France […].

Une « application disparate » de la réforme de la tarification

Dans un communiqué du 18 avril, la Fnadepa (Fédération nationale des associations de directeurs d'établissements et services pour personnes âgées) « s'alarme de la baisse de financement de la dépendance par les départements à l'occasion de la mise en œuvre de la réforme de la tarification des Ehpad ». La remarque vise plus particulièrement les modalités de la convergence tarifaire prévue par la réforme, prévoyant que « le financement des Ehpad fait l'objet d'une réduction des moyens consacrés à la dépendance, dès cette année et pendant les sept ans à venir, pour les établissements dont les tarifs sont supérieurs à une moyenne départementale ». Cette moyenne doit être établie chaque année par les départements avant le 1er avril.

Se fondant sur les premiers retours de ses fédérations départementales – qui « font état d'une application disparate de la mesure, chaque conseil départemental l'interprétant à sa manière » –, Claude Jarry, le président de la Fnadepa, dénonce « une véritable cacophonie selon les territoires ; cela dépend de leur engagement en faveur des personnes âgées ». L'association constate également « un nivellement par le bas des contributions dépendance de plusieurs départements, la valeur de référence variant par département de moins de 6 € à plus de  €, sans aucune transparence sur les modalités de calcul ».

[…] la Fnadepa demande « plus de transparence dans l'établissement de la valeur de référence départementale, avec la transmission par les conseils départementaux de l'ensemble des composantes de son calcul ». Elle réclame également « une révision de l'équation tarifaire qui, en l'état actuel, met en jeu directement la qualité d'accompagnement de nos aînés ». De façon plus large, elle estime que cette situation « confirme une tendance de fond d'un désengagement des départements de leurs obligations sociales et solidaires ».[…]

20/04/2017, Jean-Noël Escudié / PCA

 

 

Lire l'article dans son intégralité sur la site de Localtis

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

http://ad-pa.fr/docs/communiques/2017/20170419091057-com-adpa-2017-04-19.pdf

http://www.Fnadepa.com/article/financement-de-la-dependance-la-Fnadepa-s-inquiete-du-desengagement-des-departements

 

 

* Contact : snpcc@psychologues.org


> Tous les articles

Adhérer

Acheter la revue

Télécharger un article

Trouver un psychologue

Contact