Communiqués du SNP

[publié le 30/05/2013]

Etudes de psychologie

Face aux propositions ministérielles :

  • Licence généraliste en sciences humaines et sociales (SHS) en première année et possibilité pour les étudiants de changer de discipline au cours de la licence SHS.
  • Master unique de psychologie ne faisant apparaître sur le diplôme ni le parcours de l’étudiant ni la dimension professionnelle particulière du parcours suivi.

Le SNP rappelle son attachement au respect de la pluralité des approches en psychologie et à la pérennité des enseignements de tous les concepts utilisés en psychologie. La profession de psychologue est unique, mais elle est déclinée en de multiples secteurs différents ; cette proposition s’appuie juridiquement sur l’énoncé même de l’article 44 de la loi du 25 juillet 1985 qui précise que « l’usage professionnel du titre de psychologue, accompagné ou non d’un qualificatif… »

Afin d’alimenter le débat inter organisations, le SNP rappelle ses positions et fait quelques propositions :

Licence : Si celle-ci, conformément aux annonces faites lors de la présentation de la loi sur l’Enseignement supérieur, devient généraliste et s’il est permis aux étudiants de changer de parcours en cours de licence, certains étudiants n’ayant que deux semestres de psychologie pourraient obtenir une licence de psychologie et se prévaloir ensuite du titre de psychologue sans avoir une licence complète  de psychologie.

Master : Si les parcours  n’apparaissent plus sur les diplômes (ce qui semble se dessiner), il n’y aura qu’un  seul intitulé : psychologie. Or les champs d’exercice possibles ne sont pas les mêmes suivant que l’étudiant a suivi un parcours de psychologie clinique ou de psychologie sociale, etc.

Pour le SNP il importe que tous les champs de la psychologie, toutes les psychologies soient représentées au travers des mentions de Masters.

Une liste de mentions de Master, soumise au débat peut ainsi être proposée :

  • Psychologie et psychopathologie cliniques
  • Psychologie et neuropsychologie
  • Psychologie de l’éducation et de l’orientation
  • Psychologie sociale, ergonomie, du travail et des organisations
  • Psychologie cognitive et comportementale


Doctorat professionnel
 :
le ministère n’en fait aucun cas malgré nos revendications réitérées et argumentées. Nous rappelons que le doctorat professionnel constitue la seule façon de rétablir le titre de psychologue à un niveau de troisième cycle (tel qu’était le DESS) conforme à l’esprit de la loi sur le titre de psychologue stipulant le haut niveau de formation.

Si un master  unique de psychologie  est créé, le doctorat professionnel est le seul moyen pour faire reconnaître la spécification de chaque formation.

 

Paris ce 31 mai 2013, pour le Bureau national, le secrétaire général.



> Tous les articles

Adhérer

Acheter la revue

Télécharger un article

Trouver un psychologue

Contact