Déontologie

[publié le 03/02/2012]

Pourquoi nous ne signerons pas le « nouveau code » de déontologie du GIRéDéP...

Le Groupe interorganisationnel pour la réglementation de la déontologie des psychologues (GIRéDéP) propose un « nouveau code » à la signature de diverses organisations associatives et syndicales.

 

Dans un article paru dans le Journal des psychologues n°294 de février 2012, le Secrétaire Général explique pourquoi nous ne signerons pas cette proposition du GIRéDéP qui va totalement à l’encontre des orientations du SNP prises en congrès.

 

Dans cet article :

  • Nous estimons que la proposition du GIRéDéP est une régression de la déontologie vers l’éthique car ce « nouveau code » englobe les praticiens et les enseignants de la psychologie lui faisant ainsi perdre son rôle déontologique d’une profession au profit d’une position éthique de deux professions connexes. 
  • Nous rappelons l’éclairage des juristes qui indiquent qu’un code ne peut avoir de valeur légale sans instance le faisant respecter. 
  • Nous rappelons aussi que la mise en place d’une instance ordinale pour une profession comme celle de psychologue -dont le seul objet de l’activité est la personne humaine dans ce qu’elle a de fondamental- est de la responsabilité de l’Etat.


> Tous les articles

Adhérer

Acheter la revue

Télécharger un article

Trouver un psychologue

Contact